Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2018 « Un acte de reconnaissance

Un acte de reconnaissance

4ème dimanche de Carême - 11 mars 2018 - Année B

Au temps de Jésus, la maladie, l’échec dans la vie, le malheur, étaient considérés comme une punition de Dieu pour les péchés.
Jésus est interrogé sur ce problème à partir d’un aveugle de naissance : qui est coupable, lui ou ses parents ? La réponse de Jésus rejoint celle qu’il a déjà faite à propos de faits divers comme la chute de la tour de Siloé qui avait entraîné la mort de 18 personnes (Lc 13, 4) : il n’y a pas de lien obligatoire entre le péché et les maux de la vie. Job avait déjà compris cela. À travers ce qui apparaît comme un mal, peut se manifester l’œuvre de Dieu.
À quoi sommes-nous appelés à la lumière de ce récit ?
- à oser faire une lecture chrétienne et même pascale de nos existences et de l’histoire de notre humanité. Le secret du monde, ce n’est pas la lutte à mort entre le Bien et le Mal, ce n’est évidemment pas la victoire du mal, c’est la puissance libératrice de Jésus à l’intérieur de notre humanité.
Que le sacrement du pardon, de la réconciliation, en ce temps de Carême soit un acte de reconnaissance, dans tous les sens du terme :
- reconnaître de la proximité du Christ que rien n’empêche de venir, d’agir, et de nous faire du bien ;
- reconnaître ce qui résiste en nous à son action, ce qui nous ferme les yeux, ce qui nous enferme en nous-mêmes,
- et accepter que ce sacrement du pardon soit ce qu’il est en profondeur : comme une petite résurrection, comme un passage, avec le Christ, des ténèbres à la lumière, et à la joie de voir les autres et le monde, et nous-mêmes, dans cette lumière pascale. Oui, qu’il soit comme une suite et une actualisation en nous du baptême, de la Pâque du Christ en nous !

Père Slawek Zabiegalowski

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017