Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Dans la même rubrique
vidéos de la paroisse
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
JPEG - 6.5 ko
Port Saint Nicolas
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2018 « Nourriture et boisson

Nourriture et boisson

Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ - 3 juin 2018 - Année B

« Ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson ». La nourriture et la boisson, deux choses qui nous sont familières et quotidiennes. Personne ne peut s’en passer longtemps sans risquer la mort. La vie qui nous a été donnée à notre conception est entretenue par la nourriture et la boisson quotidiennes. On peut donc aisément tisser des liens symboliques entre le pain, le vin et la vie : le pain, en tant qu’aliment de base, le vin, en tant que boisson de fête, et la vie, comme don le plus précieux. Or dans l’Évangile, Jésus associe ses symboles à d’autres réalités plus crues : la chair et le sang, et même sa chair et son sang. Pourquoi rapprocher ces réalités si familières, la nourriture et la boisson, avec celles si crues de la chair et du sang ?

En Jésus, la vie divine se rapproche de l’homme par ce qu’il y a de plus commun. Cette vie divine a déjà pris notre humanité pour cheminer un temps sur cette terre. Partager la nourriture et donner son sang sont des gestes qui unissent les personnes bien au-delà de la matérialité des gestes posés. Notre langue a conservé cette force du geste symbolique notamment dans les termes de compagnon et de copain où l’amitié s’exprime par cette référence au pain partagé ensemble. Partager le pain, comme toute nourriture, construit une relation d’intimité, que dire dès lors du partage du sang que ce soit sur un lieu de combat ou dans la lutte contre la maladie !

Père Slawek Zabiegalowski

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017