Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
Fax : 01 45 65 58 48
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
Dans la même rubrique
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Lundi, une seule messe à 18h30
Mardi à vendredi :
8h, 12h15, 18h30
Samedi : 9h, 18h30
Dimanche
Eglise Saint-Dominique

9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
(11, rue Saint-Yves) :
9h30 (en français)
11h00 (en polonais)

- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2019 « « Heureux, vous les pauvres »

« Heureux, vous les pauvres »

6ème dimanche du Temps Ordinaire - dimanche 17 février 2019 - Année C

Nous vivons dans un endroit où le plus souvent chaque homme a une certaine aisance matérielle, financière. Cependant, il y a beaucoup de lieux dans le monde où de nombreuses personnes n’ont pas cette protection, souvent elles souffrent de la faim. Pour cette raison, différentes organisations gouvernementales, ecclésiales, non gouvernementales apportent le soutien aux nécessités, dans la mesure de leur possibilité. D’ailleurs, il ne faut pas chercher loin, puisque dans notre communauté il y a des bienfaiteurs discrets et ceux qui, dans l’humilité de servir Dieu, servent les autres chaque jeudi et vendredi, en suivant les paroles d’Antoine de Saint Exupéry que « la saveur du pain partagé n’a pas d’égale ».

Saint Luc nous amène sur la pleine, quand il commente les paroles prononcées par le Seigneur Jésus au sujet de « bénédictions » et leur contraire : « malheur ».

Il n’y a pas de mal de multiplier des richesses dans le travail que l’homme accomplit et qui lui apporte aussi les biens matériels. Pour Jésus, ce qui est important, c’est que nous prenions le recul par rapport aux richesses, que nous comprenions les dangers qui s’y attachent et que nous les subordonnions à Dieu et que nous soyons capables de partager avec ceux qui sont dans le besoin. « L’idéal n’est pas la pauvreté elle-même, mais l’amour envers les pauvres », c’est ceux-là aussi que Jésus nomme les bienheureux, donc heureux. « Malheur » est un appel à changer l’échelle de valeurs. Il ne s’agit pas de condamner les hommes, mais c’est un cri d’alarme adressé à ceux qui mettent toute leur force (ou confiance) dans la richesse.

Quand l’homme quitte cette terre, tout son système d’assurance matérielle, humaine se termine. « Unique assurance face à la mort est Dieu seul. La garantie, que notre espérance mise en Dieu ne peut pas être vaine – cette espérance est le fondement de notre foi, c’est notre puissance et notre sagesse ».

Sur cette plaine de la rencontre avec Jésus, remarquons la saveur de notre pain donné aux autres. Cela peut être ma parole, sourire, mon comportement qui peut rendre à quelqu’un « la dignité d’enfant de Dieu ».

Père Wladek Lukiewicz

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017