Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe-Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
Dans la même rubrique
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi  : 18h30
Mardi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
Chapelle Saint-Yves
11, rue Saint-Yves
Dimanche 11h00 (en polonais)
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2019 « Entrer dans la prière comme Jésus

Entrer dans la prière comme Jésus

2ème dimanche de Carême - 17 mars 2019 - Année C

Sur la route de Jérusalem où Jésus a rencontré la tentation et où Il annonce déjà sa passion, l’épisode de la Transfiguration nous est proposé aujourd’hui : « Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante.... »

Dans sa prière, Jésus est tellement rempli de la présence du Père que cette communion absolue, que ce lien merveilleux avec son Père éclatent en lumière sur son visage et ses vêtements comme si la force d’amour du Père, son Esprit d’amour, pouvait « traverser » l’épaisseur de notre condition humaine. Un instant, Jésus, Celui qui marche vers Jérusalem où Il va être mis à mort, laisse rayonner son être profond. Jésus transfiguré avant d’être défiguré. Il est Celui que nous pouvons écouter avec certitude, même s’il parle de souffrir et de mourir : « C’est Lui, c’est bien Lui mon Fils bien-aimé, écoutez-le ».

La Transfiguration est comme une éclaircie ; elle ne supprime pas la nuit, elle l’éclaire. A la suite de Jésus, si Dieu-amour est en nous, il s’agit surtout, dans la prière de lui laisser la place, de le laisser être Dieu en nous et pour nous, de le laisser nous aimer, de le laisser se manifester à sa manière.

Ne nous est-il pas donné alors, à travers ce récit de pouvoir lire l’annonce de la résurrection bienheureuse ? Certes, la résurrection plénière de Jésus comme, à sa suite, la nôtre, n’est pas seulement le rayonnement de l’amour du Père sur nos visages, mais la transformation radicale de tout notre être mortel par la puissance de l’amour de Dieu, touchant chaque cellule de notre être. C’est bien la nouvelle création où l’amour de Dieu, peu à peu, investit toute notre personne pour faire de nous des filles et des fils à l’image du Fils bien-aimé, jusqu’au jour où cet amour nous transformera totalement en amour semblable à celui qui habite à jamais le Fils.

Cet évangile de la Transfiguration nous invite donc à entrer dans la prière comme Jésus, afin de laisser son Esprit nous transfigurer peu à peu et commencer ainsi notre propre résurrection.

Père Slawek Zabiegalowski

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017