Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Plan du site | Accueil
Paroisse Saint Dominique
20, rue de la Tombe Issoire
Adresse Postale
11, villa Saint Jacques
75014 PARIS
Tél : 01 45 65 20 25
st.dominique.paroisse@orange.fr
Trouver une messe ?
Le portail jeune de l'Eglise de France
Voulez-vous rencontrer Jésus ?
La Voix du 14ème
Conférences des évêques de France
Le Jour du Seigneur
Radio Notre Dame
RCF : Radios chrétiennes francophones
Le saint du jour
Dans la même rubrique
MESSES A SAINT-DOMINIQUE
Messes en semaine
Lundi et mardi : 18h30
Mercredi à vendredi  : 12h15, 18h30
Samedi  : 9h
Messes dominicales
Samedi  : 18h30
Dimanche  : 9h, 10h30, 18h30
Pour les enfants, à 10h30, garderie et partage de la Parole adaptée.
- Des horaires particuliers sont prévus pour les fêtes et les temps de vacances.
Consultez les Annonces de la semaine dans la colonne de droite.
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Les éditoriaux du dimanche « 2021 « « Tournez les yeux vers le Seigneur ! »

« Tournez les yeux vers le Seigneur ! »

4ème dimanche de Carême - 14 mars 2021 - Année B

Voici une réflexion du Cardinal Robert Sarah, au moment où il quitte sa mission de Préfet de la Congrégation pour le Culte divin. Au cœur de notre carême, il nous exhorte à nous tourner vers le Seigneur.

« L’Église n’est pas une administration, ni une institution humaine. L’Église prolonge mystérieusement la présence du Christ sur la terre. « La liturgie », dit le concile Vatican II, « est le sommet auquel tend l’action de l’Église, et en même temps la source d’où découle toute sa vigueur »[1], et « en tant qu’œuvre du Christ prêtre et de son Corps qui est l’Église, la liturgie est l’action sacrée par excellence dont nulle autre action de l’Église ne peut atteindre l’efficacité au même titre et au même degré »[2].

L’Église existe pour donner les hommes à Dieu et pour donner Dieu aux hommes. C’est précisément le rôle de la liturgie : rendre un culte à Dieu et communiquer la grâce divine aux âmes. Quand la liturgie est malade, toute l’Église est en danger parce que son rapport à Dieu est non seulement fragilisé, mais profondément abîmé. L’Église court alors le risque de se couper de sa source divine pour devenir une institution autocentrée qui n’a plus qu’elle-même à annoncer.

Je suis très frappé, on parle beaucoup de l’Église, de sa réforme nécessaire. Mais parle-t-on de Dieu ? Parle-t-on de l’œuvre de la Rédemption que le Christ a accomplie principalement par le mystère pascal de sa bienheureuse Passion, de sa Résurrection du séjour des morts et de sa glorieuse Ascension, mystère pascal par lequel « en mourant il a détruit notre mort, en ressuscitant il a restauré la vie »[3] ? Plutôt que de parler de nous-même, tournons-nous vers Dieu ! Voilà le message que je n’ai cessé de répéter depuis des années. Si Dieu n’est pas au centre de la vie de l’Église, alors elle est en danger de mort. »

[1] [2] [3] Cf. Sacrosanctum Concilium, n.10, n.7 et n.5.

© Paroisse Saint-Dominique, Paris 14ème - 2011-2017